...

36 Ji Table des matières – Les 36 stratagèmes

Répertoire de proverbes tactiques liés au Yi Jing et aide-mémoire pour se tirer de situations conflictuelles. Trad. Doc Mac Jr (fr) et Vestappen (en)

I. Plans pour les batailles déjà gagnées123456
II. Plans pour les batailles indécises789101112
III. Plans pour les batailles offensives131415161718
IV. Plans pour les batailles à partis multiples192021222324
V. Plans pour les batailles d'union et d'annexion252627282930
VI. Plans pour les batailles presque perdues.313233343536

6 x 6 = 36

Des nombres d'abord, puis une forme en surgit,
une forme qui est seulement un arrangement de nombres
(car l'art et le tour de main, ici, reposent sur des calculs précis).

Quand le grand carré a été réparti en paires Yin et Yang
(de formations complémentaires sur ses quatre faces ou sur ses quatre angles)
un « petit reste » demeure dans l'espace, au centre et attend l'occasion

(Qu'en faire ? Nul ne peut le savoir encore ...)
et il est inutile d'échafauder le stratagème auparavant.
Il manquerait son but.

Ref : Kircher p.21

Présentation

« En 1939, sur un marché de Chine du Nord, un officiel du Guomindang découvre un livre de recettes d'immortalité. A la fin de l'ouvrage se trouve un court traité de stratégie : Les 36 stratagèmes. Ce recueil secret datant probablement de l'époque de la dynastie des Ming (1366-1610) offre un tableau exhaustif de toutes les ruses et des différentes méthodes, accompagnées de commentaires, qui permettent de les interpréter en termes de stratégie militaire. Manuel de guérilla ou traité de philosophie inspiré du Livre des mutations (Yijing), il permet de faire face à toutes les situations conflictuelles, et de l'emporter sur l'adversaire, jusque dans les batailles presque perdues : Rien dans les mains / Rien dans les poches / Ruse des mauvais jours / Ruse des ruses / Le Yiking dit: « A la frontière en force et faiblesse. » Cf. la traduction française de François Kircher.

Reconnue le plus souvent pour sa littérature philosophique, morale ou poétique, la Chine a produit aussi une importante littérature militaire, dont l'Art de la Guerre de Sun Zi est le représentant le plus illustre. Il peut sembler à l'amateur que les sinologues ont rarement inclus ce terrain dans leur recherches. Pourtant, les businessmen ou les joueurs d'aujourd'hui, outre quelques proverbes faussement attribués à Confucius, connaissent de la Chine avant tout le Sunzi, et l'ont lu. Tous les chemins sont bons pour qui découvre une autre culture. La lecture de ce petit « recueil d'exceptions », de ce vade-mecum de ruses passablement diaboliques, incarnées chacune dans un proverbe courant se référant la plupart du temps à une vieille anecdote de l'Histoire militaire chinoise ; l'approfondissement nécessaire à sa compréhension mèneront le lecteur vers diverses autres parties de la culture chinoise, comme le fameux Livre des Mutations, la rude philosophie légiste et ses fables machiavéliques répertoriés par Hanfei Zi, ou bien l'Histoire des Trois royaumes (un des quatre plus fameux romans en langue commune, avec le Voyage en Occident, le Rêve dans le Pavillon rouge et Au bord de l'eau, magistralement traduit par Jacques Dars). On peut aussi orienter ses recherches vers les Chengyu, ces innombrables proverbes en quatre caractères dont s'émaille aujourd'hui encore la langue écrite et parlée, qui sont comme des résidus de la distillation par les siècles de la culture chinoise, et qui servent de titres aux trente-six stratagèmes.

Dans les romans d'aventures, on lit souvent que « des trente-six stratagèmes, le meilleur est le dernier » ou encore qu'« entre trente-six solutions, la meilleure est la fuite », ce qui relève d'une sagesse pragmatique. Si trente-six choix équivalents s'offrent à vous, c'est certainement qu'aucun n'est le bon... Cependant, des Trente-six Stratagèmes proposés ici, on peut préférer le tout premier, intitulé « 6 × 6 = 36 » et servant de préface (voir ci-dessus), que François Kircher interprète comme une allusion à un petit reste, un espace vide permettant à tout l'appareil de fonctionner harmonieusement, bref : un jeu au sens mécanique du terme. Marcel Granet décrit en détail une « tendance si souvent rencontrée d'ajuster les ensembles et de déterminer les proportions en réservant toujours le jeu d'une unité. » (La Pensée chinoise p. 220). Cette imprécision assumée d'une unité permet par exemple d'égaler 80 (8 × 10) et 81 (9 × 9), puis de construire une cosmologie des nombres (incluant la théorie des cinq éléments) qui décrive adéquatement le monde, et permette aussi de construire une gamme musicale. Ce « petit rien qui fait tout » rappelle aussi ce vide au milieu du moyeu qui permet à la roue de tourner, proposé à la méditation par Lao-tseu, ainsi que la conception du « non-agir » donnant au roi sa pleine puissance.

Le commun des lecteurs n'étant pas roi, ni même général, il pourra se contenter de consulter cet étrange opuscule en y cherchant matière à réflexion sur, par exemple, le hacking, la pratique du jeu de Go, des arts martiaux, les stratégies commerciales, l'infinie réversibilité de la tromperie, la crudité de la condition humaine, ou même sur les problèmes actuels de géopolitique.

Confer

Sources
  • Original text in traditional Chinese characters was found at http://www.gchjs.com/bftl/36j.htm but link is broken, text can also be found in Chinese wikisource.
  • English translation, from Verstaffen, with full introduction, is available at www.chinastrategies.com.
  • La traduction française de "Doc Mac Jr", avec une introduction développée, est disponible à spinoza.lautre.net.

Other translations / autres traductions

  • French, François Kircher, Les 36 stratagèmes, Editions du Rocher, 2003, ISBN 2268039056.
Links / liens
La bataille en question est celle de Mikata-Ga-Hara, le 25 janvier 1573.
Koskov – 10/12/2007
La technique de la ville vide fut aussi utilisée par Tokugawa Ieyasu au XVIe siecle pour dissuader les Takeda de l'attaquer alors que selon la légende il aurait fui avec seulement cinq samurais. Voir l'article sur Nobunaga et Tokugawa dans wikipedia.
Anon. – 10/12/2007
Cette technique a été utilisé par Zhou Yu lors de la bataille de Chi Bi, il avait fouetté Huang Gai en public, par la suite, ce dernier déclara vouloir rejoindre le camp adverse mais une fois arrivé dans le camp ennemi, il y mit le feu et assura la victoire face à Cao Cao.
Neosis – 36ji 34 – 31/10/2006
La technique de la ville vide a été utilisé par Zhuge Liang contre Sima Yi.
Neosis – 36ji 32 – 31/10/2006
http://en.wikipedia.org/wiki/Wade-Giles

Read up on it, the web page is correct, its just in a style that is not very common now, being replaced by Pinyin
Anon. – 36ji 21 – 06/12/2006
l'époque de la dynastie des Ming (1366-1610): les dates des Ming sont généralement acceptées pour être 1368-1644.
Yvalbert – 03/11/2005
hiya, thanks for all these translations, but there are some errors in 36 ji, number 21..

In it, it was said that Liu Bei is Chang Fei's general, this is wrong, Liu Bei is ruler of Shu and Zhang Fei, the 3rd sworn brother of Liu Bei (Guan Yu is the 2nd), is a general of Shu.

During Zhang Fei's single handed face off with CaoCao's men at Chang Pan bridge, he shouted 3 challenges and Cao Cao's men did not respond to any of it. on the 3rd challenge, one of Cao Cao's men was shocked and fell off his horse and was killed instantly.

After CaoCao's retreat, Zhang Fei (sadly) torn down the bridge and went to regroup with Liu Bei. Cao Cao, after hearing that the bridge was torn down, knew he was tricked and continued chasing them, but they were already in Jiang Ling (not Chian Ling)

Nice site... really.. It's from the bottom of my heart :)
Andy Lai Chonghua – 36ji 21 – 02/12/2005
[Xref] Strategy 0 quotes I Ching hexagram 2
gbog – Yijing 2 – 02/12/2005
[Xref] Strategy 3 quotes I Ching hexagram 41
gbog – 36ji 3 Yijing 41 – 02/12/2005
[Xref] Strategy 4 quotes I Ching hexagram 41
gbog – 36ji 4 Yijing 41 – 02/12/2005
[Xref] Strategy 5 quotes I Ching hexagram 43
gbog – 36ji 5 Yijing 43 – 02/12/2005
[Xref] Strategy 6 quotes I Ching hexagram 45
gbog – 36ji 6 Yijing 45 – 02/12/2005
[Xref] Strategy 8 quotes I Ching hexagram 42
gbog – 36ji 8 Yijing 42 – 02/12/2005
[Xref] Strategy 9 quotes I Ching hexagram 16
gbog – 36ji 9 Yijing 16 – 02/12/2005
[Xref] Strategy 10 quotes I Ching hexagram 58
gbog – 36ji 10 Yijing 58 – 02/12/2005
[Xref] Strategy 13 quotes I Ching hexagram 24
gbog – 36ji 13 Yijing 24 – 02/12/2005
[Xref] Strategy 14 quotes I Ching hexagram 4
gbog – 36ji 14 Yijing 4 – 02/12/2005
[Xref] Strategy 15 quotes I Ching hexagram 39 (third line)
gbog – 36ji 15 Yijing 39 – 02/12/2005
[Xref] Strategy 16 quotes I Ching hexagram 5
gbog – 36ji 16 Yijing 5 – 02/12/2005
[Xref] Strategy 17 quotes I Ching hexagram 4 (upper line)
gbog – 36ji 17 Yijing 4 – 02/12/2005
Paysage chinois sur plateau (45)

Les 36 stratagèmes – 36 Ji – Chinois on/off – Français/English
AliasThirty-Six Strategies, Thirty-Six Stratagems, Secret Art of War, Les 36 stratagèmes, Les Trente-six stratégies

Le Canon des Poèmes, Les Entretiens, La Grande Étude, Le Juste Milieu, Les Trois Caractères, Le Livre des Mutations, De la Voie et la Vertu, 300 poèmes Tang, L'Art de la guerre, Trente-six stratagèmes
Bienvenue, aide, notes, introduction, table.
IndexContactHaut de page

Wengu, base multilingue de textes classiques chinois